L'ALGERIE FRANÇAISE

LE PUTSCH D'ALGER

La nuit du 21 au 22 avril 1961, les généraux Challe, Zeller et Jouhaud, après s'être longuement concertés, se présentent comme le haut commandement d'Alger. Le général Salan, exhilé en Espagne a entendu le message et rejoint les trois généraux le lendemain 23 avril. Les phrases prononcées à la radio, à la télévision résonnent encore dans les têtes des pieds-noirs et plus encore dans celles de ce "quarteron de généraux à la retraite" ... ce même quarterons de généraux retraités qui l'avaient poussé à revenir ! Un traître n'agirait pas moins en ces termes!

 

Ce petit général de pacotille qui avait toujours choisi le sens du vent, pour savoir si oui ou non il s'engagerait dans un acte, l seuls actes où il s'est cependant engagés c'est ceux de la traîtrise et de la désertion devant l'ennemi ! Souvenons-nous de 1916 !  L'appel du 18 juin n'était pas mal non plus...Je suis et reste planqué et je vous exhorte à vous battre à donner votre vie pour la France !

 

Quant à sa présence dès la libération de Paris , un avion lui, aura suffi de Londres à Paris pour se faire acclamer comme étant le sauveur, le libérateur ! Prétentieux le bonhomme, et même pas peur du ridicule ! Mais en ce temps là, il est vrai que le ridicule ne tuait pas!

 

Les Français sortaient de 6 années de guerre, de souffrance et de privations; Ils étaient mariés à cette déchirure, que connaissent les français d'Algérie. Tout ces petits tracas des Français, ont été le sauf conduit, le laisser-passera pour ce grand orateur , endormeur et bonimenteur qu'il  a toujours été ! Cette carte , il l'a sortait de sa manche dès qu'il saisissait l'opportunité, ainsi il serait toujours l'homme adulé des Français !

 

J'insiste sur le mot "Français" car il est à crainde que à l'étranger personne ne l'aimait !  Que ce soit John Fittgérald Kennedy , Kroutchev, ou William Churchill, avec qui popurtant il avait vécu à ses côtés à Londres !A cette époque, le peuple de France ne sait rien, il n'y a pas internet, il n'y a pas toutes ces chaînes de télévision où matraquage et bourrage de crâne sont les deux mamelles des médias, alors forcément on ne sait pas ! On ne sait pas mais on croit parce que papa lui aussi croit et si papa a, un cadre accroché au mur de son lit le portrait d'un charlatan et grand orateur, en bien son fils accrochera aussi ce même portrait !

Une anecdote à ce propos qui m'a été révélée de la bouche même de mon ami et père spirituel Armand Belvisi, aujourd'hui hélas disparu, qui était comme son père fanatique de de Gaulle et bien entendu au chevet de son lit, il pendait ce portrait! Armand vit en Tunisie, et lorsque le débarquement de Provence  se met en place et qu'il faille libérer Toulon du joug allemand, Armand s'engage.

 

Il a 16 ans et plus que tout, il s'enrôle dans l'armée de son général tant aimé. L'armée française se bat sous les uniformes américains et lorsqu'il est versé dans l'armée de de Gaulle, un jour il lui est demandé sous attribution de quelques jours de permission d'aller voir dans l'armée d'en face, celle commandée par le général Giraud, et recruter, le mot est faible, pousser à la désertion des petits jeunes comme lui, afin qu'ils rejoignent l'armée de de Gaulle dont l'effectif était bas, trop bas, comparé à celui du général de l'armée d''Afrique.

 

Armand ne réfléchit pas trop , un ordre étant un ordre même si au bout une récompense était, aussi prend-il quelques-uns de ses copains et tous se dirigent vers le camp d'en face pas très éloigné ! A 16 ans on finit pas réfléchir, on se pose des questions et l'on se rend très vite compte qu'il y a certaines choses à ne pas faire.. Armand et ses copains ne reviendront plus dans l'armée de de Gaulle, depuis ce soir là, il avait appris quel était vraiment le personnage que son père adulait ! Pire ou mieux, tout dépend des opinions de chacun , il devint dès cet instant, son ennemi juré !

Nous reparlerons de Armand Belvisi dans une page de l'OAS...

 

Ce "quarterons de généraux" s'engagent à "garder l'Algérie, pour que nos morts ne l'aient été pour rien" ! Le 1er REP commandé par le commandant Hélie Denoix de Saint-Marc fait route sur Alger avec ses hommes. pendant ce temps, les points sensibles sont dans les mains des fidèles et les communications sont sous contrôle des putchistes, ainsi que le Palais d'Eté, le Commissariat central, le Siège de l'Etat-major inter-arméees, les  bureaux de postes,  .jusqu'au Gouvernement Général.

 Au début, une partie de l'armée est loyale, excepté les soldats du contingent qui ont hâte de rentrer dans leur foyer. peut-être espéreront-ils un bonus, mais ils se retourneront vers leurs chefs et faciliteront leur arrestation ! C'est une double trahison, ces jeunes appelés qui ne comprenaient rien au pays, ont été pour la plupart, les complices de celui qui l'a vendu! Etait-ce pour cette raison que beaucoup ne soufflaient mot de leur séjour en Algérie?

Ce pays n'était pas le vôtre, vous étiez comme beaucoup d'étrangers qui se battaient dans un pays qui n'est pas le leur, à la différence près que vous étiez seulement des soldats du contingent, la plupart appelés venus effectuer votre service militaire en temps de guerre, le pays vous ne le connaissez pas et n'avez donc aucun jugement dessus et encore moins procéder à des arrestations de vos chefs qui eux étaient officiers engagés et qui pour certains avaient traîné leurs guêtres sur le sol algérien.

Le général Raoul Salan arrive dès le lendemain à Alger et prend en charge toute l'opération. Pendant ce temps, Michel Debré interviendra sur les ondes,.. peu de gens possédaient un récepteur noir et blanc, très peu donc ont pu entendre le message qui sera relayé à la radio. Michel debré demandait aux Français de se porter volontaires pour empêcher les forces en provenance de la métropole et donc occuper les aérodromes, à l'heure d'aujourd'hui, beaucoup encore ignorent si les aéroports ont été investis.

Lundi 24 avril, Les FSE (Français de Souche Européenne et les "Pieds-Noirs" dans l'ensemble, soutiendront les généraux, en revanche depuis le dernier passage de de gaulle à la télévision et la retransmission de son dicours dans les radios et journaux, 90% des militaires français refusera de les suivre ! Nous en revenons à cette majorité d'appelés du contingent ayant agi ainsi, espérant un retour en métropole . le nombre est là ! Les généraux qui ont une grandeur d'âmes, ne tiennent pas à ce que la situation n'empire au détriment des Français d'Algérie résidant au pays. Aussi vont -ils se rendre pour ce qui est des généraux Challe et Zeller, quant au Général Salan et Jouhaud ils prendront la fuite ! Le général Raoul Salan continuera le combat depuis l'Espagne avec l'organisation des armées secrètes ! L'OAS !

Les deux généraux se rendant seront condamnés à 15 ans de prison, le général Salan et Jouhaud, condamnés à mort par contumace ! Le seront aussi, les colonels Argoud, Gardes, Godard, Lacheroy et Dufour. Mais aucune exécution n'aura lieu, compte tenu des accords d'Evian qui stipulent "Personne ne saura poursuivi pour ndes fait qui se seront déroulés durant ce conflit" ! Ce qui vaut pour l'un vaut pour l'autre, personne en effet chez dans le FLN n'aura été condamné de ses crimes et génocides après les accords d'Evian ! Scandaleux ! Comme scandaleux les maires et préfets qui ont inauguré ou inaugurent encore des places, boulevards, avenues portant les noms de ces factieux qui ojnt tenté de renverser la République !

Pour en arriver là, il aura fallu qu'un président de la République s'arroge les pleins pouvoirs en vertu de l'article 16 de la Constitution, tout comme  Macron, !

Général Raoul Salan

Général  Edmond Jouhaud

Général Henri Zeller

Général Maurice Challe

logopi10.gif
logopi10.gif

© 2020 par Jean-Paul ANDRY 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now