L'ALGERIE FRANÇAISE

ARMAND BELVISI

En cliquant sur le bouton démarrer, vous accédez au livre d'or de Armand Belvisi et aux nombreux messages concernant l'individu tun mais que cependant vous découvrirez dans cette page et celle qui suivent !

Aux dernières nouvelles, ce paria serait mort tel qu'il l'avait cherché... difficile de comprendre ce que je veux exprimer, je le conçois quand vous ne connaissez rien de lui ;  tel qu'il me l'avait raconté quand la jalousie chez lui ne s'était pas encore installée..." Au Tchad, il avait mangé de son plein vouloir, une boîte de sardines avariées, ce qui donna le résultat espéré, il rentra en France, à l'hopital Laveran  de Marseille, où chaque trimestre il se devait d'être examiné. Il s'était bel et bien empoisonné à vie. La suite...cette fameuse boîte de sardines ingurgitée, l'aura accompagnée jusqu'au bout ! C'est dans la "merde" qu'il s'en est allé ! Enfin depuis le Tchad, il quittait enfin l'hopital où des séjours répétés se sont succédés toute la vie durant !

Vous verrez que ce triste sire, qu'il était se targuait d'entrer partout où il le désirait dans le complexe informatique, ce qui est faux naturellement, il ne connaissait absolument rien, jusqu'à aller errer dans les couloirs de la FAC à Bordeaux, pour recruter celui, parmi les étudiants Roumains, qui lui fera son site, moyennant, quelques deniers soutirés de se retraite. Lorsque ls fonds se sont restreints, ne sachant plus assumer, il se tourna dès ce moment, vers moi, me confiant les rênes de son site. En recherchant sur la toile, vous pourrez bien entendu le trouver et vous comprendrez en un instant quel était le personnage qu'il était !

Mais je vous laisse juger par vous même  de ce que vous découvrirez !

Aux dires de ce perfide et prétentieux affabulateur, le légionnaire ne portait pas le calot ! Qu'en était-il des sous-officiers ?

A toi le roi de l'informatique, qui n'est plus aujourd'hui! Tu aurais du interroger Goggle avant de sortir de telles inepties, le calot Légion est créé dès 1947 et sache que mon père, triple buse s'est engagé en 1948 ! Que son calot était celui du sergent sous-officier !

En 2006, j'ai eu le plaisir et l'honneur de faire la connaissance de celui qui devait très vite et devenir mon ami, puis, mon père spirituel !

 

Armand était venu rejoindre mon site "bivouac-legion.com", qui depuis a été dissous par ma seule volonté, cependant, parce que mon site à l'époque, placé en première page de Google, juste après les  trois sites officiels de la Légion Etrangère attirait les jalousies...

 

"Jalousie quand tu nous tiens" !

En effet, ce sentiment de jalousie que j'ai rencontré de la part d'un individu dont je tairais le nom, n'a pas été découvert au premiers abords. Au contraire ! Ce personnage qui déclarait par la suite, envers Armand et moi, une guerre informatique, avait signé sa présence dans le livre d'or du site.

Il ne fut pas le seul, ses amis également, avaient déposé des commentaires en faveur du travail accompli, quant au site visité.

 

Les jours, les mois ont été tels, que cet homme me demanda de bien vouloir travailler sur son site. A l'époque il utilisait le logiciel "Dreamweaver", un logiciel qui m'était inconnu, même si j'avais tenté de percer ce qu'il apportait. J'ai accepté de l'aider en ce sens, mais très vite, je m'apercevais que le travail que je faisais et que je lui partageais, avait été modifié dès la republication en ligne. Ce n'était pas volontaire, mais simplement du à une lacune , tout comme moi de cet outil informatique...

Lorsque ce dernier recevait l'exemplaire retravaillé, qu'il n'avait qu'à publier, celui-ci sauvegardait une nouvelle fois son ancienne page...

Je faisais, et lui, défaisais ! Lorsque qu'il m'arrivait de créer une nouvelle page pour son site, Il était pris de colère pqrce ques les couleurs, les images que j'avais mises, ne lui convenanaient pas une fois le site publié... C'était trop pour moi, une surcharge supplémentaire alors que je prenais du plaisir à construire le mien. Par conséquent, je ne pouvais, plus me permettre dans ces conditions de continuer à travailler ainsi !

Faire et défaire, m'aura poussé à lui dire que je n'acceptais plus de l'aider. Quand je pense qu'il voulait abandonner ce bébé dans sa totalité, j'imagine la suite des "évènements", tout comme la guerre d'Algérie... souvenons-nous ce n'était que des "évènements" mais qui auront conduits en une guerre! Non! je ne veux pas de ton bébé c'est le tiens, il t'appartient mais je veux bien le "langer " quand il le faut et m'en occuper ! Cette guerre il me l'aura déclarée!

 

Bien entendu, au départ de notre relation, une confiance s'était installée, et les appels téléphoniques ne cachaient pas des vérités dont il voulait me parler sur son parcours à la Légion, etc... je savais donc beaucoup de choses qu'il m'avait transmis, comme il m'avait transmis également, toutes ses coordonnées informatiques et autres,...telles que son adresse postale, ses mots de passes, pseudos d'inscriptions,  codes, etc..

Et puis, un jour, Armand est venu s'inscrire dans le forum que j'avais accouplé au site non officiel de la Légion Etrangère. Le forum était devenu tendancieux, la politique qu'il exerçait devait le rendre privé ce que je fis. Seul les membres inscrits ayant montré "pattes blanches" y avaient accès ! Mais celui-ci connut des failles et et le forum fut très vite un moulin ! Il suffisait donc à un ennemi nouvellement déclaré d'envoyer quelques taupes. C'est ainsi q'une guerre d'usure, d'affabulations, de mensonges s'est installée après que je lui rendais son bébé ! Mes propres écrits disséminés sur la toile, forums, sites, etc... n'étaient plus les originaux, il prenait un malin plaisir à copier mes textes et les recollaient à sa façon après les avoir modifiés !

La politique de la terre brûlée ! 

 

Ce triste sir au matricule légion tant de fois mis en avant, usait de tous les moyens honteux, pour m'atteindre, et il aura fini par y arriver . Ce n'est pas essentiellement ces attaques qui m'auront décider à dissoudre le site, mais ma seule volonté de mettre un terme à un travail de sept années ! 7 années de recherches, de témoignages, d'appels téléphoniques à travers le monde, de recueillir les informations espérées, etc...

 

D'ailleurs, je iens à remercier le webmaster du 2ème REP, qui a bien voulu me suivre et me transmettre les informations nécessaires à la construction de mon site, Comme je remercie toutes ces gens dans l'ombre, civils et militaires qui m'ont apporté l'aide que je leur avais demandée.

 

En divulguant partout où il le pouvait des informations erronées, allant même jusqu'à écrire que je n'étais ni né à Oran, ni légionnaire. le "seul et unique légionnaire" de la planète, m'aura mis hors de moi, quand il lui prit l'envie soudaine de s'attaquer à mon père décédé le 29 avril 2006 ! Un père dont jamais, il n'aura atteint ses chevilles en tant qu'homme, sous-officier légionnaire et combattant ! Partout dans les forums, les sites de ses "amis légion" il entachait la l'honneur et la mémoire de celui, qui pour moi était mon fléau ! N'ayant vécu avec lui sue troi années au marco, je ne pouvais que me rattacher à un second père, ce dernier était Armand Belvisi !

Dans les forums et sites non officiels, les amis de cet étron , l'on pouvait lire, que mon père n'avait jamais été à la Légion, que les légionnaires ne portaient pas de calot (photo à l'appui ) et qu'il n'avait pu être nommé sergent en deux jours ! 

 

Ce qu'il fit avec moi, il le fit également avec Armand Belvisi, allant même, jusqu'à lui donner un rendez-vous pour lui tendre une embuscade. Cette embuscade, Armand n'y a pas pris part de par son âge avancé même si ce dernier se révélait être encore ce combattant' modèle qu'il avait toujours été !

Armand  ce jour là, donc n'y était pas dans ce garage sous-terrain, en revanche son ami Jacques Vassieux, m'a-t-il dit, y était !

Message à mon ami et père spirituel que tu étais et restera pour moi Armand Iil fallait que tout ceci soit dit, pour continuer à honorer ta mémoire et non pas redorer l'image de l'homme que tu étais, car celui qui pensait être un homme, n'aura rien fait de plus que l'élever ! Sache qu'ici sur la terre, personne jamais n'oubliera ! Et tout comme toi, nous n'avons qu'un seul regret, celui de n'avoir pas vu éliminer celui qui a vendu l'Algérie et qui a fait de la France ce que l'on sait !

Les paroles s'en vont , les écrits restent !

Quand les mensonges prennent l'ascensceur, la vérité prend l'escalier !

Capture d’écran 2020-12-20 à 12.04.27.

Il serait inutile pour moi de continuer à vous faire part de ces captures d'écran, d'autant que vous retrouverez tous les témoignages de ce que j'avance sur cette page sur le livre d'or de Armand Belvisi que je  vous offre  de lire et compulser ce que je souhaite, que vous ferez !

Mais, permettez-moi d'ajouter que je pose un bémol à ce que j'écris! Beaucoup hélas, ne font que se mirer, se mettre en avant alors qu'il suffirait simplement de rester humble ! C'est pour cette raison que la France et le monde va mal ! Soyez et restez humble, ne dîtes pas "j'aime" quand vous ne le pensez pas, le monde ainsi se portera mieux et vos enfants seront fiers de la conduite qui sera la vôtre !

Avant de raconter qui tu as été et pourquoi tu as fait ce qu'il fallait faire, je vais juste raconter quelques petites anecdotes de nos rencontres... Armand, il est vrai tu étais d'un âge avancé et pourtant tu as construit ton propre site, tu as crée un forum et un livre d'or, tu as également pris part à d'autres forums, dont le mien, mais tu connaissais des lacunes en informatique et essentiellement dans le système. Ton ordinateur en a souffert et malgré la distance qui nous séparait Lille-Croissy-sur-Seine, tu savais que je t'aurais dépanné !

 

Trois fois , je suis venu chez toi et réparé ton ordinateur bloqué, chaque fois c'était un  plaisir de venir, parce que je te retrouvais, je retrouvais ta fidèle épouse et je passais une très bonne journée avec vous ! A l'époque tu tenais encore ce pressing, nettoyage teinturerie, et tu vivais dans ce Musée "Joséphine" dans un appartement cossu ! Et puis un jour, hélas le tout dernier pour moi , tu as de nouveau fait appel à mes services et je suis venu ! Tu avais déménagé avec ton épouse force oblige dans le réduit de l'ancienne conciergerie du Musée, j'ai été surpris mais très malheureux de te savoir vivre sans jamais te plaindre...honte à celui qui en avait décidé ainsi !

 

Mais non seulement! Mais après 50 ans de présence  dans une association que je ne nommerais pas, tu m'apprenais que tu avais été remercié ! Tu ne t'es pas expliqué sur les raisons de cet évincement et je ne t'ai pas non plus posé de question ! Honte également à celui qui a pris cette décision ! 

 

Bref ! me voici avec toi et ton épouse, je suis bien, nous sommes bien ! Je m'attaque à cet ordinateur, je crois à l'époque , un 486 DX 33, cet ordinateur qui ne t'avait pas ménagé, je le remets tel qu'il devait être ! Et là mon ami ! tu m'as littéralement scotché, et nous n'oublierons jamais que ce jour là, à cet instant, j'ai versé des larmes de joie ! Tu demandais à ton épouse son accord pour m'offrir la montre qu'elle t'avait offerte le jour de vos fiançailles !

 

Cette montre, je ne la porte jamais, les montres n'étant pas ma tasse de thé, mais elle est bien exposée sur mon armoire, là où se retrouvent, ta photo, tes livres, cette assiette portant les armoiries de Ta ville, Tunis, que tu m'as offert à Barcarès, à l'occasion de notre voyage en camping-car et notre séjour là-bas où tu étais mis à l'honneur !

Oui! Mon ami, je ne saurais oublier tout ce vécu en ta compagnie ! Merci !

Nous nous sommes perdus de vue, les aléas de la vie l'exigeant, maintes fois, j'ai tenté de te retrouver mais en vains...jusqu'au jour où je prenais cette triste nouvelle comme un coup de de matraque sur la tête, personne ne m'avait mot dire, mais tu étais allé rejoindre les oies sauvages, retrouver ton ami  le colonel Bastien Thiry, Claude Tenne, et tous ceux avec qui ta vie a été liée? Sans doute aussi celui qui fut ton ennemi, qui fut l'ennemi de l'Algérie française...

mais qui pourra dire si les regrets persistent et si l'amour ne les a pas effacé à jamais!

Ton ami Jean-Paul, alias "legiopat59" alias "camerone59" alias "pndoran" et aujourd'hui "Musicoldshow" !

Merci mon ami pour ce cadeau inestimable ,

Gage d'une amitié sans frontière !

00:00 / 06:24

Hommage au lieutenant Roger Degueldre

du 1er REP fusillé le 6 juillet 1962 au Fort d'Ivry.

Chaque année à la même date, Armand Belvisi venait se recueillir sur la tombe du lieutenant Roger Degueldre, mort pour l'Algérie française ! Ci-dessus écoutez l'hommage rendu par Armand Belvisi

Hommage à Armand Belvisi

Une anecdote à ce propos qui m'a été révélée de la bouche même de mon ami et père spirituel Armand Belvisi, aujourd'hui hélas disparu, qui était comme son père fanatique de de Gaulle et bien entendu au chevet de son lit, il pendait ce portrait! Armand vit en Tunisie, et lorsque le débarquement de Provence  se met en place et qu'il faille libérer Toulon du joug allemand, Armand s'engage.

 

Il a 16 ans et plus que tout, il s'enrôle dans l'armée de son général tant aimé. L'armée française se bat sous les uniformes américains et lorsqu'il est versé dans l'armée de de Gaulle, un jour il lui est demandé sous attribution de quelques jours de permission d'aller voir dans l'armée d'en face, celle commandée par le général Giraud, et recruter, le mot est faible, pousser à la désertion des petits jeunes comme lui, afin qu'ils rejoignent l'armée de de Gaulle dont l'effectif était bas, trop bas, comparé à celui du général de l'armée d''Afrique.

 

Armand ne réfléchit pas trop , un ordre étant un ordre même si au bout une récompense était, aussi prend-il quelques-uns de ses copains et tous se dirigent vers le camp d'en face pas très éloigné ! A 16 ans on finit pas réfléchir, on se pose des questions et l'on se rend très vite compte qu'il y a certaines choses à ne pas faire.. Armand et ses copains ne reviendront plus dans l'armée de de Gaulle, depuis ce soir là, il avait appris quel était vraiment le personnage que son père adulait ! Pire ou mieux, tout dépend des opinions de chacun , il devint dès cet instant, son ennemi juré ! 

logopi10.gif
logopi10.gif

© 2020 par Jean-Paul ANDRY 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now