HOMMAGES

Les artistes s'en viennent et s'en vont, tout comme l'être humain, il vient et il s'en va quand son destin le rappelle à la réalité des choses ! Ces mêmes hommages, j'ai tenu à les rendre à ceux de mon entourage et je m'en excuse auprès d'autres encore disparus, mais je pense à eux ! Qui oublie sa famille, ses amis ? Je ne pense pas que tout être constitué puisse un jour penser d'oublier celles et ceux qu'il a aimé !

Un hommage que je rends à chacun d'eux à toutes et tous mes êtres chers, disparus !

Et un hommage en chanson pour certains d'entre eux qui m'entendront... là où ils sont !

J'AI PARDONNÉ À MON PÈRE !

Hommage à mon père Jean ANDRY

Auteur : Jean-Paul ANDRY

 

 

Il y a déjà bien longtemps

Je m’souviens quand j’étais enfant

Trois ans au pays du couscous

Je ne baignais pas dans l’eau douce

A l’école quand j’entrais en classe

J’ouvrais mon cartable, ma besace

Aux copains je distribuais
Les fruits que j’y avais entassés

Des mandarines, des abricots, et des oranges c’est désolant

Dans mon jardin j’avais cueilli, ce n’était pas mirobolant

Avais-je cueilli, avais-je volé tout ce qui m’était défendu

Cette maraude ne comportait que des fruits verts

Rien que des fruits verts

Je ne faisais pas de cadeau

J’avais créé mon embargo

Ainsi commençait le message

D’un gosse qui était de passage

Je m’souviens de mon oratoire

Ma prière sur ce mur, le soir

J’en aimais qu’un et l’autre haïe

Je n’ voulais plus de cette harpie

J’aimerai retrouver la paix, de cette enfance reniée

Et soigner cette déchirure, oublier ces mésaventures

Je voudrais rayer de ma vie, celle qui un jour la détruisit

Et pour cela je ne regarde plus en arrière

Plus jamais en arrière

Il y a déjà bien longtemps

Je m’souviens quand j’étais enfant

Trois ans au pays du couscous

Je ne baignais pas dans l’eau douce

Je voudrais effacer ces traces

Faire naître l’espoir que j’embrasse

Et détruire trois ans du passé

C’est ma dernière volonté

Je voudrais enlever ce poids

Me sentir bien me sentir moi

Et alléger si c’est possible

Ces souvenirs indéfectibles

Il y a déjà bien longtemps

Je ne sais plus à quel moment

Mais aujourd’hui, j’ai pardonné à mon père

Pardonné à mon père

Car depuis, j’ai pardonné à mon père

Pardonné à mon père

 

REVIENS ! REDEVIENS !

Hommage à mon neveu Phaël

Auteur : Jean-Paul ANDRY

 

C’est par un temps pluvieux que le mal a surgi

Comme l’épée et le glaive s’abattant sur la vie

Les tics tac de l’horloge se sont tus eux aussi

Plongé dans le silence, tu nous fais tes adieux

Et de toute évidence, ton départ nous secoue

Et devant ta dépouille, nous aimerions surtout...

Surtout te voir bouger !
Et te voir te lever !
Et te voir exaucer nos désirs ...

Te voir gesticuler !
Et te voir te saouler !

J’aimerai bien revoir tes délires !

Reviens ! Redeviens !

Hier sera demain
Si tu entends ma voix
Qui te prie qui te pousse
A te faire revenir
Le temps est assassin

Quand il porte ses coups bas

Musique

Quand il crache son venin

Prêt à sonner le glas 

J’aimerais te voir bouger !
Et te voir te lever !
Et te voir exaucer... mes désirs !
Te voir gesticuler !
Et t’entendre chanter !
Et je veux te voir saoul... de plaisir !

Reviens ! Redeviens !

Reviens ! Oui !  Reviens pour nous !
Oh ! Redeviens ! Reviens !

Pour eux !
Redeviens et reviens !

Oh ! Reviens pour moi !

Oh ! Reviens pour eux !

Oh reviens pour nous Reviens pour moi

Oh ! J’aimerais te voir bouger !

Et te voir te lever !
Te voir gesticuler !
Et t’entendre chanter !

Je veux te voir revivre !

Et te voir sourire  ! Reviens, redeviens !

Reviens ! Redeviens !
Je veux te voir revivre !
Je veux te voir revivre !
Je veux te voir revivre !
Reviens, viens viens viens viens viens viens...

 

C'EST PAS FACILE !

Hommage à mon neveu Phaël

Auteur : Jean-Paul ANDRY

 

C’est pas facile de regarder

Une photo de toi

C’est pas facile de n’pas pleurer

Lorsque je pense à toi

Et comment croire que tu es parti ?

Et comment croire que c’est fini ?

Que tu t’en vas là-haut

Tout seul au paradis !

 

C’est pas facile d’aimer la vie

Quand elle nous a tout pris

De te chercher dans cette maison

Que nous avons bâtie

Autour de nous tout continue,

Même si les autres s’habituent

Pour nous la vie ne sera plus comme avant

 

C’est pas facile,

Pas facile… non ! pas facile ! (parlé)

 

C’est pas facile d’imaginer

Que tu ne seras plus là

C’est pas facile d'oublier

Le timbre de ta voix

Et te revivre dans ma vie,

Et te revivre dans mes rêves

Et me construire un monde

Où tu n’es pas parti

 

C’est pas facile de la chanter

Cette chanson tu vois

C’est pas facile de n’pas chialer

Parce qu’elle parle de toi

C’était lundi un soir de pluie

En un instant tout est fini

Comme un château,

Toutes nos cartes sont tombées

C’est pas facile de regarder

Une photo de toi

C’est pas facile de n’pas pleurer

Lorsque l’on pense à toi

Pourquoi penser que c’est fini ?

Pourquoi nous dire qu’il est parti ?

Plus que jamais tu restes ancré

Dans notre vie

(Parlé)

C’est pas facile… C’est pas facile…

Non pas facile ! C’est pas facile ! 

ADIEU L'AMI !

Hommage à mon ami, mon frère, Jean-Pierre  !

Auteur : Jean-Paul ANDRY

 

 

 

C’est une prière

Nous restons sincères

N’est-ce pas ce que tu voulais ?

Tu es parti Jean-Pierre

Comme un homme comme un frère

Et personne ne t’a vu pleurer !

 

J’aimais cette attitude et puis cette habitude

À t’asseoir les genoux pliés

Cette image que je garde reste belle et sans faille

De toi l’homme que l’on a tant aimé !

 

Je sais que ce soir, la nuit sera noire

En pensant que je ne te verrais plus

Je lèverai haut mon verre

Trinquant à toi mon frère

Et jamais je ne saurais t’oublier

 

Tu as quitté ce monde

Ma peine est si profonde

Le fléau qui t’a embrassé

Dédaignât ton courage  faisant fie de ton âge

C’est fini, adieu l’ami

 

Je garderai de toi 

Le souvenir d’un frère

J’aurais du te le dire

Quand tu étais  avec nous sur terre

 

"Voilà j’ai tout dit » … (parlé)

 

Ton épouse et tes fils

C’était ta seule famille

Ces enfants que chacun t’a donné

Porteront dans leur coeur, 

L'amour et le bonheur

D’un papi ayant donné sa vie

 

Ils raconteront l’histoire

De cet homme sans le voir

Et t’aimeront, ça tu l’a bien compris !

Les années de ta vie, 

Le bonheur, les soucis...

C’est fini ...Adieu mon ami 

 

Musique...

 

Adieu mon ami ! (parlé)

DIEGO ... LA SUITE...

Hommage aux Trois Grands

Michel Berger , France Gall , Johnny Hallyday

Auteur : Jean-Paul ANDRY

 

(Parlé)

Vous voilà là-haut

Tous trois sans Diego

Michel, France et toi Jojo

Dans sa voix, un trémolo

A chacun son fardeau

Triste coup du sort

(Refrain)

Noire était sa vie

Comme cette nuit

Qu’il retient si fort

Diego chante à tue-tête

C’est pas qu’il s’inquiète

Mais la peur le guette

(musique)

A l’aube on prendra sa vie

A genou il prie

Qui le pleurera, lui?

Oh Diego, relève la tête

Sois digne de ton être

A jamais peut-être!

Quel est ce pays

Où l’on prend la vie ?

Où l’on vit la mort ?

Capture d’écran 2019-08-26 à 14.09.36.
Capture d’écran 2020-12-01 à 21.16.38.

© 2020 par Jean-Paul ANDRY 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now