LA BATAILLE DE PHU-TONG-HOA

25 JUILLET 1948

Avant de commencer la narration du récit de Phu-Tong-Hoa, je tiens particulièrement à dédier ce poème à mon père, qui à l'âge de 23 ans a participé activement en temps que sergent affecté à la 2ème compagnie du 3ème REI et pris part à cette bataille, du 25 au 26 juillet 1948 au Tonkin.Je dédicace cette page à mon père ainsi qu'à tous ces camarades de combats morts et rescapés. Aujourd"hui, tous s'en sont allés rejoindre les oies sauvages et jamais je ne saurais oublier ce moment pourtant inconnu de moi, mais qui cependant restera gravé dans ma mémoire, pour avoir ré-écrit cette histoire, d'après le livre "Par le sang versé" raconté par Paul Bonnecarère. Je tiens également à remercier le fils du sergent-chef Pierre Guillemaud, qui à une époque où j'avais encore mon site non officiel légion "bivouac-légion.com", depuis 2006, disparu m'a apporté des documents et photos concernant cette btaille de Phu-Tong-Hoa.

Jean-Paul ANDRY.

Poème à mon père

Jean ANDRY

né le 12 octobre 1925 à Roubaix (Nord) Décédé le 29 avril 2006 à Cassis (BDR)

En regardant cette vidéo, l'image ci-dessous en capture d'écran a été reprise, il m'a été difficile et impossible même de redonner un aspect correct sur la photo, la vidéo étant elle même très floue.

Photo prise le lendemain de la bataille le 26 juillet 1948, exposée au Musée de la Légion étrangère et au musée du Viet-Nam. Le drapeau déchiqueté et immaculé du sang des combattants a été amené  par le sergent Jean ANDRY et conservé au Musée de la Légion étrangère depuis.

Capture d'écran prise à partir de la vidéo commémorant le combat de Camerone et la mise à l'honneur de la 2/3ème REI le 30 avril 1949 à Sidi-bel-abbès! Entre les deux légionnaires, en calot de sous-officier, mon père.

Capture d'écran zoomée prise à partir de la vidéo commémorant le combat de Camerone et la mise à l'honneur de la 2/3ème REI, le 30 avril 1949 à Sidi-bel-abbès! Ci-dessous, photo prise au mess sous-officiers de Sidi-bel-Abbès, où je suis dans la robe d'une dame dont je n'ai aucune connaissance. Mon père excellent nageur au centreet la photo de droite, le reprédente devant lz tribune officielle au moment du défilé du 30 avril 1949 pour la remise de la légion d'honneur et la citation à l'ordre de l'armée. 

La copie du document-ci dessous m'a été envoyée par le fils de feu le sergent-chef Pierre Guillemaud, que je ne remercierai jamais assez. Elle montre la citation à l'ordre de l'armée du 3ème Régiment étranger d'infanterie que vous verrez un peu plus loin lors du récit de Phu-Tong-Hoa.

La photo a été prise ci-jointe ne correspond à l'article du journal, mais après la remise du drapeau de la 2ème compagnie du 3ème REI devant le monument aux morts, au-devant des marches de la tribune officielle.

Si la vie n'est pas un cadeau parfois dans l'enfance, elle est généreuse et te permet de ne pas reproduire les erreurs de quiconque dans le passé? Voici un bel exemple d'une famille qui peut être engendrée par des hommes sans famille.

Ci-dessus une photo prise rue Faidherbe avec ma grand-mère paternelle et moi. Au centre ma grand-mère, la seule femme qui remplaça allègrement cette jeune mère longtemps inconnue. Mes quatre fils, ma fille, mes petits-enfants... depuis un autre petit garçon est né, et je ne peux décidément pas m'interdire de le présenter...

Raffaël âgé de 5 mois sur la photo ci-dessous ! Bon d'accord il est dans le bras de son papy, moi cela ne me gène aucunement et vous?

Capture d’écran 2020-12-05 à 15.48.03.
Capture d’écran 2020-12-05 à 15.48.03.

© 2020 par Jean-Paul ANDRY 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now